//minceur | Maigrir Avec Moi

minceur

Le-drainage-lymphatique-pour-maigrir-702x336

Les techniques manuelles

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Dans le cadre d’un programme d’amincissement efficace, ne négligez pas le pouvoir des techniques manuelles, sur le plan tant physique que psychique.
• Quelle que soit la technique utilisée, un massage global, effectué par un professionnel, dynamise les échanges cellulaires, stimule les organes internes, accélère le transit, et surtout gomme tous les effets négatifs de l’excès de stress. Cela dynamisera votre programme minceur, en même temps que cela apaisera vos nuits.
Pour obtenir des résultats durables, la durée minimale d’une séance doit être de trente minutes, au moins deux fois par mois. Demandez toujours un massage qui intègre une partie abdominale et viscérale, afin de bénéficier des effets stimulants sur la sphère digestive.

• Le drainage lymphatique manuel peut également vous faire beaucoup de bien, à condition d’être réalisé sérieusement, par les mains expertes d’un spécialiste bien formé, et pendant au moins trente minutes. Ce massage stimule la circulation lymphatique, ce qui accélère l’élimination des déchets et des toxines qui encombrent les tissus.

• Enfin, sur les zones rebelles (fibrosées. cellulitiques…), vous pouvez avoir recours à des techniques spécifiques, comme le palper-rouler ou l’opposition manuelle, qui peuvent réoxygéner ces zones asphyxiées (voir p. 190).
À la fin du massage, pour en améliorer encore le résultat, buvez un grand verre d’eau ou de tisane de fenouil, à petites
gorgées (jamais froide ou glacée).

Originally posted 2014-09-04 12:04:44.

620_Les-régimes-dissociés-628x300

Les régimes dissociés

Posted by | Méthode minceur, Régimes amaigrissants | No Comments

Leur principe est simple: il s’agit de ne pas manger ensemble certains aliments. Dans le régime dissocié strict,
vous ne mangez qu’un seul type d’aliment par jour pendant une semaine. Le lundi, vous vous nourrissez exclusivement de poisson, le mardi de légumes, le mercredi de viande, le jeudi de fruits, le vendredi d’oeufs, le samedi de laitages… Cette version repose sur une autorestriction alimentaire induite par la monotonie gustative! De fait, lorsqu’on ne peut manger que du poisson pendant toute une journée, on en mange assez peu car cela devient vite écœurant. L’amaigrissement s’accompagne d’une grande frustration, qui pousse à manger davantage de tout dès que la semaine est terminée.
Il existe une version plus «soft» du régime dissocié: il s’agit alors de ne pas mélanger au cours du même repas
les aliments protéines (viande, poisson, fromage…) et les aliments glucidiques (céréales, fruits, pâtes, pommes de
terre…). Dans ce cas, c’est le métabolisme des glucides et des protéines qui est modifié1, car on ne les assimile pas de
la même manière selon qu’ils sont absorbés séparément ou en même temps.
Mon avis: tous les régimes qui misent sur le – dysmétabolisme – entendent obliger et forcer le corps à compenser des
manques. Tous ces régimes sont voués à l’échec, même s’ils affichent des résultats prometteurs au cours des premiers
jours. Au bout de dix jours de régime, on «craque»; suivent dix jours de boulimie douce, plus ou moins contrôlée; et l’on repart pour dix jours de régime… Ces alternances de carence et de surcharge alimentaire pénalisent la santé des candidats à la minceur. Elles sont souvent à l’origine du surpoids chronique, parfois associé à un état subdépressif.
N’oubliez jamais que votre cerveau et vos cellules possèdent une mémoire, pour le meilleur (mémoire-minceur)
comme pour le pire (privations et frustrations). Attention à ne pas réveiller la «mauvaise» mémoire!

 

Originally posted 2014-09-04 13:55:34.

images (12)

Les minéraux et les oligoéléments

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Les minéraux et les oligoéléments participent à la lutte contre le surpoids de trois manières:
– en facilitant le métabolisme des sucres et des graisses;
– en aidant à la détente psychique et nerveuse qui empêche l’accumulation des stress quotidiens;
– en permettant de combler certaines carences biologiques.

Originally posted 2014-09-04 12:01:33.

chrono-nutrition

La chrono-nutrition

Posted by | Méthode minceur, Régimes amaigrissants | No Comments

Si vous savez apporter à votre métabolisme ce dont il a besoin au moment de chaque opération, vous éviterez le surstockage inutile des graisses.
C’est le principe de ce régime : aucun aliment n’est interdit, il suffit de le manger au bon moment.
Le matin, il est conseillé de se nourrir de matières grasses animales (beurre, fromage, jambon) et de pain. À midi, il faut manger de la viande et des glucides (pâtes, riz, pommes de terre…). L’heure du goûter (un repas jugé très important) est réservée aux graisses végétales et aux aliments sucrés (avocat, olives, crème de marrons, chocolat noir…). Enfin, le repas du soir est le plus léger : on peut le sauter si l’on n’a pas faim, ou se contenter de fruits ; on peut aussi manger du poisson et des légumes. Il faut essayer de manger à des heures régulières, afin de respecter au maximum les rythmes immuables de l’organisme.
Cette méthode constitue un excellent «aide minceur», mais il ne s’agit pas d’une véritable technique antikilos, même si elle est très souvent utilisée à cette fin. Elle fait merveille pour alléger les digestions lourdes et soulager les petits problèmes digestifs. D’ailleurs, dans ma pratique quotidienne, j’adjoins toujours des conseils de chrono-nutrition, car cette façon de s’alimenter la valorise, en la rendant encore plus globalement rééquilibrante.

Originally posted 2014-09-04 13:57:30.

femme-mange

Le langage minceur des aliments

Posted by | Causes du surpoids, Maigrir avec conscience | No Comments

Le principe de cette méthode est donc simple: je ne considère pas seulement les aliments sous l’angle de leur
contenu calorique, mais avant tout sous celui de leur capacité à générer ou non du surpoids en fonction de leur impact digestif et métabolique. Le plus souvent, ce n’est pas l’aliment lui-même qui vous fait prendre du poids, mais les pro-cessus digestifs et métaboliques qu’il déclenche dans votre organisme.
Tous les aliments ont un « langage » qu’il s’agit de réapprendre afin de pouvoir dialoguer avec eux. Ils ont même
un «langage minceur». La perte de poids devient alors la conséquence de ce dialogue, de cette communication
rétablie entre vous et le contenu de votre assiette.

Cette méthode repose donc sur un constat: il existe une très grande différence entre:
– ce que nous mangeons;
– ce que nous digérons;
– ce que nous métabolisons.

Cela fait intervenir trois index différents:
– l’index calorique (les aliments que nous mangeons);
– l’index enzymatique (la façon dont nous les digérons);
-l’index insulinique (la manière dont réagit le corps pour assimiler, utiliser ou stocker).

La méthode que je vous propose recombine ces trois index en un seul: le SLIM-data . Cet index indique le pouvoir de stockage de chaque aliment. C’est en quelque sorte un index minceur ! Dans le calcul du SLIM-data des aliments, c’est l’index glycémique qui domine. L’index calorique n’est pas totalement absent, car il correspond à une réalité alimentaire, mais il n’est plus prioritaire
Dans un premier temps, vous allez donc découvrir le SLIM-data de chaque aliment. Ensuite, vous apprendrez à associer les aliments et à les cuisiner de manière à contrôler et limiter leur pouvoir de stockage. Aucun aliment n’est véritablement interdit, il suffit de ne pas l’associer n’importe comment et à n’importe quoi. En quelques semaines, vous instaurerez un rééquilibrage métabolique et organique dont l’amincissement sera la conséquence directe.
Une sorte d’effet secondaire bénéfique de votre nouvelle façon de manger!

Originally posted 2014-09-02 14:44:44.

70d788_a23ce1be1b71dfbfb9242a7389734f3e

Les plantes médicinales

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Dans l’immense arsenal thérapeutique de nos grands-mères et des apothicaires d’antan, on trouvait déjà nombre de
plantes médicinales susceptibles d’aider la perte de poids.
Pendant l’amincissement, l’organisme est obligé de se débarrasser d’une quantité plus importante de déchets et
de toxines. Vous pouvez l’aider en mangeant des aliments draineurs (céleri, fenouil, poireau…); en pratiquant un
sport (la transpiration et l’accélération de la circulation sanguine et lymphatique participent à l’élimination); et
surtout en faisant une cure de plantes drainantes.
En voici quelques-unes, parmi mes préférées.

Le radis noir, pour combattre la paresse hépatique
Le foie est l’organe central de transformation et de redistribution des corps graisseux. Lorsqu’on a le foie déséquilibré ou paresseux, il est plus difficile de contrôler son poids de manière durable, car la digestion est soumise aux
«caprices» de cet organe. Pourtant, il est très facile à satisfaire. En dehors des contextes pathologiques (hépatite,
parasitose hépatique, maladies dégénérât!ves…), Il suffit de lui offrir un drainage végétal régulier, associé à une aide
enzymatique classique.
On le trouve facilement en extraits buvables (ampoules) ou en poudre de plante sèche (gélules). Je préconise plutôt les extraits liquides, même s’ils sont assez désagréables au goût; l’effort en vaut la peine.

Pendant une semaine, prenez une ampoule de radis noir matin et soir (15 minutes avant les repas); puis, pendant
la semaine suivante, une ampoule de citrate de bétaïne matin et soir. Ensuite, buvez chaque jour quelques tasses
de tisane de chicorée, d’anis étoile ou de fenouil.
Parfois, cette cure n’est pas suffisante. C’est le cas notamment lorsqu’un stress ancien et violent a laissé un impact,
une trace biologique qui perturbe plus globalement le fonctionnement digestif. Il faut alors ajouter à la cure des enzymes digestives (amylases, lipases. protéases, lactase…), que l’on trouve également en pharmacie sous forme de
comprimés (1 ou 2 comprimés au début des trois repas).

L’orthosiphon, pour aider à éliminer l’eau et les toxines
Il existe de nombreuses plantes à effet diurétique, certaines plus douces que d’autres (la reine-des-prés, la piloselle…). Les feuilles d’orthosiphon augmentent le volume des urines et la fréquence des mictions. Comme elles ont, en outre, un très léger effet relaxant, elles constituent une aide précieuse pendant les cures minceur.
Là encore, le plus simple est de consommer l’orthosiphon sous forme d’extrait liquide (ampoules) ou de poudre de
plante (gélules). Vous pouvez faire une cure de trois semaines pendant la première phase de cette méthode minceur, à raison de 1 ampoule ou de 2 gélules le matin et à midi (le soir, l’orthosiphon peut perturber le sommeil, en vous obligeant à vous lever trop souvent!). Recommencez un mois plus tard.

Le fenouil, contre les ballonnements
C’est à la fols un aliment délicieux (en salade, à l’étouffée, à la vapeur…) et une vraie plante médicinale. Les fleurs de fenouil forment des ombelles dont s’échappent de minuscules graines. Ces dernières sont très efficaces pour aider la digestion, réguler la flore intestinale et éliminer les ballonnements. Elles sont aussi légèrement diurétiques.
Le fucus, pour freiner le stockage des graisses
C’est une algue brune très riche en sels minéraux, en vitamines et en oligoéléments, un véritable cocktail minceur.
Le fucus contient notamment beaucoup d’iode, qui tonifie le fonctionnement de la glande thyroïde, laquelle gère le
métabolisme énergétique. Il favorise ainsi la combustion des graisses alimentaires et stimule aussi tous les échanges cellulaires. En outre, le fucus exerce une fonction régulatrice sur l’appétit grâce au mucilage qu’il contient.
Vous pouvez également utiliser le fucus pour vous préparer des bains minceur, car, par voie externe, il aide à désinfiltrer les tissus.
On trouve du fucus sous forme de poudre sèche (gélules et comprimés d’environ 350 mg), d’extraits liquides pour
le bain (ampoules). Attention : certaines personnes sont particulièrement sensibles à l’iode, notamment si elles sont
sujettes à l’hyperthyroïdie. Dans ce cas, il faut bien sûr en tenir compte et adapter les doses de plante ou demander conseil à son médecin traitant.

Originally posted 2014-09-04 12:03:42.

transferir

Beaucoup d’autres bénéfices

Posted by | Causes du surpoids, Maigrir avec conscience | No Comments

Du coup, l’effet de ce réglage alimentaire ne se limitera pas à la minceur. Cette nouvelle façon de s’alimenter régulera en douceur tout le métabolisme digestif, ce qui est fondamental pour cultiver bien-être, vitalité et santé au
quotidien.
Le système digestif est présenté par les neurobiologistes comme un «deuxième cerveau», tant il est riche en cellules
et en connexions nerveuses. D’innombrables informations s’échangent autour de notre tube digestif. En rééquilibrant
la fonction digestive, on harmonise d’autres grandes fonctions organiques (lymphatique, hormonale, hépatique, rénale…). On gère mieux son stress et ses angoisses; le sommeil s’améliore ainsi que la qualité de la peau; les petits troubles de mémoire et les difficultés de concentration diminuent… Cette rééducation alimentaire constitue
également une parade efficace contre la spasmophilie, cette «maladie du 20e siècle» due à une mauvaise fixation de certains micronutriments essentiels sur un terrain hypoglycémique, déséquilibré et carence (j’ai l’expérience, depuis
plus de quinze ans, de l’effet bénéfique de cette méthode pour l’amélioration des terrains spasmophiles).
En modifiant en douceur votre façon de manger, vous allez renouer des relations d’amitié avec votre corps. Vous
lui enverrez des messages lui prouvant que vous l’aimez et en retour, vous vous ferez aimer de lui. Ce livre va donc
vous faire du bien. Il vous fera du bien immédiatement, dès que vous l’aurez lu, en vous débarrassant enfin de votre culpabilité et du poids de vos échecs antérieurs.
Il vous fera du bien quelques jours plus tard, quand, après avoir compris et respecté les mécanismes intimes
de votre organisme, vous le sentirez revivre et s’alléger, se réjouir.
Il vous fera encore du bien au bout de quelques semaines, car vous verrez vos kilos s’envoler progressivement,
naturellement et en douceur.
Il vous fera toujours du bien au bout de quelques mois, quand vous verrez votre silhouette se redessiner.
Et sans doute vous fera-t-il encore du bîûn au bout de plusieurs années, car vous ne subirez plus les contraintes
ou la peur du surpoids, affranchi que vous serez de l’ignorance du langage du corps et de celui des aliments.
Nos corps et les aliments que nous consommons étaient fâchés depuis plus de cinquante ans. Voici le chemin de leur réconciliation…

Originally posted 2014-09-02 15:20:08.

1285289-faire-de-l-activite-physique-sans-risque

Un allié indispensable: une activité physique

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Je conseille à tous mes patients, quel que soit leur âge on leur condition, de pratiquer une activité physique. Cela ne
signifie pas qu’ils doivent se transformer en sportifs de haut niveau, en marathoniens ou en accros de la performance à tout prix. Simplement, le fait de pratiquer une activité physique raisonnable, adaptée et progressive a des effets bénéfiques sur le corps et sur le psychisme. Il serait dommage de vous en priver au moment où vous reprenez en main à la fois votre santé, votre tonus et… votre ligne!

• Premier effet bénéfique : lorsque vous vous agitez, vous augmentez vos dépenses énergétiques. Votre corps
«brûle» davantage d’énergie (sucres, puis graisses) pour faire face aux dépenses générées par la mise en mouvement
de votre système musculaire. Inutile pour en bénéficier de pratiquer un sport de manière intensive. Il suffit pour cela
de marcher à un rythme soutenu pendant environ 25 à 30 minutes (c’est l’idéal) ou de faire du vélo d’appartement
pendant 15 à 20 minutes chaque jour.

• Mieux encore : grâce à cet exercice physique modéré, vous augmenterez progressivement votre masse musculaire.
Et pour nourrir cette matière supplémentaire, votre corps va devoir augmenter son métabolisme de base (l’énergie qu’il consomme pour assurer les fonctions vitales : faire battre le cœur, mener à bien la digestion, etc.). Au bout de quelques semaines, vous brûlerez donc davantage d’énergie dans chaque geste quotidien, et même… en dormant (!)

• La pratique d’une activité sportive aide aussi votre corps à mieux se débarrasser de ses déchets et toxines.
Votre souffle s’amplifie, votre circulation sanguine s’améliore, vos cellules sont mieux nourries et les échanges tis-
sulaires sont plus intenses.

• Enfin, une activité sportive raisonnable et régulière aide rapidement à mieux gérer son stress.

• Pour toutes ces raisons, ne vous privez pas de ce qui peut devenir un plaisir, même si, a priori, vous ne vous sen-
tez pas l’âme sportive. Pour ne pas avoir à vous faire violence, optez pour du ludique.
En effet, pour que votre activité physique soit efficace, il ne faut pas trop vous forcer, surtout moralement. L’essentiel est de pratiquer régulièrement, et vous n’y parviendrez pas si les séances tournent à la torture. Pratiquez au moins deux ou trois fois par semaine. Et, je le répète, choisissez un sport qui vous apporte du plaisir ou qui, au minimum, ne vous rebute pas.

Mes préférés: l’aquagym, très anti-stress, qui sculpte la silhouette, entretient le cœur et ménage les articulations;
la marche soutenue, que l’on peut pratiquer n’importe où et n’importe quand; le vélo d’appartement, que l’on peut
utiliser chez soi en toute liberté ; le stretching, qui allonge les muscles et affine la silhouette tout en améliorant les
capacités de détente… Et, si vous faites un séjour à la montagne, pratiquez le ski de fond, qui revient à la mode: c’est
une petite merveille d’équilibre postural et de rééquilibrage métabolique global.

Originally posted 2014-09-04 12:02:57.

burger_legumes

L’alimentation végétarienne aide-t-elle à mincir?

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Comme l’alimentation bio, l’alimentation végétarienne peut apporter à l’hygiène nutritionnelle un vrai «plus» qualitatif. Elle libère l’organisme de l’assimilation des protéines en excès et des graisses animales saturées issues des viandes. Or, ces opérations entraînent une grande production de déchets (acide urique, urée, triglycérides…) que nos organes d’élimination peinent parfois à drainer lorsque nous avons une alimentation trop carnée.
Il n’y a toutefois aucune relation directe entre végétarisme et minceur. Le coefficient de stockage des aliments
est lié en grande partie à leur index glycémique, lequel est élevé dans de nombreux aliments d’origine végétale.
Vous pouvez réduire votre consommation de viande et de graisses animales (sans nécessairement la supprimer), car
cela est bon pour votre santé cardiovasculaire et rénale. Mais cela n’aura pas de retentissement direct sur votre poids.
Un végétarien peut parfaitement être en surpoids permanent, et un Carnivore avoir un poids équilibré. Là encore,
tout est dans l’association des aliments sélectionnés.
De plus, si vous avez une alimentation strictement végétarienne, faites attention aux carences1 provoquées par
l’absence d’aliments d’origine animale, notamment en vitamines B12 et B9, ainsi qu’en certaines enzymes et acides
aminés. Faites, à chaque changement de saison, une cure de trois semaines d’un complément alimentaire associant ces nutriments, afin de rééquilibrer votre statut nutritionnel.
Les végétariens qui sont en bonne santé sont des personnes éduquées au végétarisme, qui gèrent intelligemment au quotidien leur différence et leurs choix alimentaires.

Originally posted 2014-09-04 16:10:08.

regime-monodiete

Les monodiètes et les régimes-modes…

Posted by | Méthode minceur, Techniques minceur complémentaires | No Comments

Les monodiètes (comme le régime ananas ou banane ou raisin; soupe au chou ou betterave ou artichaut… !) ne doivent absolument pas devenir des programmes d’amaigrissement! Le fait de ne manger qu’un seul aliment pendant
plusieurs jours peut avoir un effet drainant qui désintoxique l’organisme, mais, contrairement à ce que certaines per-
sonnes peuvent croire, ce n’est en aucun cas une manière de maigrir.
Leur principe est simple. Pendant quatre jours, on supprime peu à peu les différentes catégories d’aliments, afin
de ne conserver que des végétaux (on supprime d’abord la viande, puis le poisson, puis les matières grasses, puis les
céréales). Ensuite, pendant un à cinq jours au maximum, on se nourrit uniquement d’un fruit ou d’un légume ayant des vertus drainantes (le raisin qui draine les reins, les fraises ou les artichauts qui nettoient le foie, les poireaux qui lavent les intestins et les reins…). Puis on réintègre dans son alimentation les différentes catégories d’aliments, dans l’ordre inverse de leur suppression (d’abord les céréales, puis les matières grasses, puis le poisson et la viande).
Il est dangereux de pratiquer ces monodiètes sans suivi médical pendant plus de cinq jours et de les renouveler
plus de trois à quatre fois par an.
Les monodiètes sont d’excellentes techniques… médicales! Elles sont connues depuis l’Antiquité pour ce qu’elles peuvent vraiment apporter: une désintoxication annuelle (ou bisannuelle) de l’organisme pour des personnes en bonne santé. Durant ces cures, on perd accessoirement quelques kilos, mais l’amincissement n’est en aucun cas le but. Ces kilos sont très rapidement repris car ils ne reposent sur aucun rééquilibrage métabolique.
En tant que praticien pluridisciplinaire, je recommande souvent ces cures de cinq jours (deux fois par an) aux per-
sonnes en bonne santé désireuses de drainer leur organisme à la sortie de l’hiver ou de renforcer leur immunité avant la saison froide. Mais la minceur ne doit en aucun cas être la finalité des monodiètes. Un tel but les rendrait même
dangereuses, car il forcerait ceux qui les pratiquent à les prolonger au-delà de quelques jours, ce qui plongerait leur
métabolisme dans un profond déséquilibre associé à de graves carences.

Ce qu’il faut retenir
• Il existe déjà de très bonnes méthodes pour perdre du poids. Mais II existe aussi à ce jour des dizaines, sinon des centaines de régimes antisanté. Même s’ils sont promus par des personnalités (acteurs, top models…), ils sont parfois très déséquilibrés, voire loufoques… pire, dangereux pour certains.

• Il faut apprendre à les reconnaître, pour en mesurer les limites.
• Tout ce qui ne rééquilibre pas avant de faire maigrir ne peut pas être durable (effet yo-yo assuré).
• Les régimes alimentaires sont généralement fondés sur la restriction quantitative (calories), la restriction qualitative (monodiètes, régimes hyperprotéinés) ou les dissociations diverses.
• Tous veulent forcer le corps à maigrir avant de l’avoir apprivoisé. C’est alors la mémoire cellulaire de la frustration que l’on réveille, et non celle du juste poids.
• C’est pourquoi ces régimes, même s’ils peuvent faire réellement maigrir à très court terme, aboutissent toujours à une reprise rapide du poids perdu, avec quelques «petits» kilos en sus, qui sont la base de l’obésité progressive.

Originally posted 2014-09-04 13:58:06.