//méthode slim-data | Maigrir Avec Moi

méthode slim-data

dulcorants_original

Les édulcorants

Posted by | Appliquer à la maison, Méthode SLIM-data | No Comments

Soyez prudents avec les édulcorants. Certes, ils constituent une aide précieuse pour les grands gourmands qui ne peuvent se passer de saveur sucrée. Ils leur permettent de ne pas subir en permanence la frustration de la privation (la douce caresse gustative du sucré nous rappelle le sein maternel), sans pour autant nuire au poids ni au SLIM-data des prises alimentaires. Cependant, cette jolie médaille possède un revers moins séduisant. D’abord, les récepteurs gustatifs sont trompés par cette saveur qui n’est pas associée aux nutriments naturels correspondants.
Même en l’absence de vrai sucre, le cerveau déclenche une microréponse insulinique à la saveur sucrée, qui fausse le métabolisme et peut aggraver le déséquilibre pancréatique préexistant. Ensuite, il ne faut pas oublier que
la non-toxicité de ces produits de substitution (aspartam, cyclamate…) n’a jamais été totalement démontrée. Les
études sur leur toxicité ont été stoppées aux États-Unis au moment de leur commercialisation et leurs conclusions et
synthèses n’ont jamais été communiquées. Ces édulcorants font actuellement l’objet d’une demande de complément
d’enquête par la communauté scientifique.

Une seule chose est sûre : si toxicité il y a, elle se voit renforcée par la chaleur. N’absorbez pas d’édulcorants
tous les jours. Limitez votre consommation aux moments où vous avez une grande envie de sucre. Évitez de les utiliser pour préparer des desserts cuits (pâtisseries, entremets…) et n’ajoutez pas d’édulcorants dans des boissons
très chaudes; attendez que votre thé, café ou tisane soit tiède. Évitez également de boire des sodas aux édulcorants
en dehors des repas, car les additifs chimiques perturbent alors davantage votre équilibre.

Originally posted 2014-09-03 15:26:02.

iwaso

Au restaurant japonais

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

La cuisine japonaise propose elle aussi de nombreux plats à base de poisson, souvent classés dans la zone verte du tableau. Faites-en le centre de votre repas. Cette cuisine propose très peu de desserts sucrés, ce qui facilite le choix lorsqu’on est dans la phase 1 de la rééducation métabolique.

Zone verte
– Sushisp
– Sashimisp
– Poisson cuisiné (au saké, au miso…)
– Potage léger
– Salade japonaise

Zone orange
– Rouleaux de riz aux feuilles de nori
– Sukiyakys (plats à base de poulet, légumes et nouilles sautées)
– Yakitoris (petites brochettes)

Zone rouge
– Tempuras (beignets en pâte légère)
– Riz sauté, riz gluant (ou «de montagne»)

Originally posted 2014-09-04 11:07:25.

Apfel-Smoothie mit Messband

Les autres bienfaits de la méthode Slim-data

Posted by | Autres bienfaits, Méthode SLIM-data | No Comments

Lorsque vous prenez l’habitude de surveillez le SLIM-data global de vos repas, il se produit un rééquilibrage
métabolique qui a un retentissement positif sur tout votre organisme. Une grande partie de vos fonctions vitales pro-
fitent de cette rééducation naturelle. Ses effets secondaires vous sont donc tous bénéfiques. En voici les principaux.

Les déséquilibres nutritionnels sont à la base des crises d’hypoglycémie, dont la fatigue est l’un des premiers signes.
En rééquilibrant le fonctionnement métabolique global, cette méthode élimine progressivement ces crises. Une
nouvelle vitalité naturelle s’installe rapidement, en même temps que la perte de poids. L’équilibre métabolique est la voie la plus courte pour retrouver un vrai tonus, respectueux du corps et… durable!
• Cette méthode aide à améliorer la qualité du sommeil. La qualité du sommeil, dans toutes ses phases, est directement liée à l’état d’harmonie du cerveau (organe) et de détente du psychisme (pensées, émotions…). L’harmonie du cerveau est étroitement liée à son approvisionnement en sucre (glucose), qui doit être régulier. Les pics de sucre dans le sang et les phases d’hypoglycémie qui en résultent perturbent le flux des neuromédiateurs cérébraux. Le sommeil en est perturbé: difficultés d’endormissement, mauvaise qualité du sommeil, réveils nocturnes, agitation… Du coup, le sommeil est peu réparateur, ce qui contribue à installer un état de fatigue latent et à diminuer la résistance au stress. Or, ce sont autant de processus qui aggravent la prise de poids.
Le rééquilibrage métabolique lié à cette méthode favorise un sommeil de bonne qualité et une meilleure récupération. Cela suffit souvent pour briser ce cercle vicieux.

• Elle agit favorablement sur la concentration et la mémoire. Comme nous l’avons vu dans les deux paragraphes précédents, un déséquilibre métabolique chronique perturbe directement tous les mécanismes, performants mais fragiles, du fonctionnement cérébral: gestion de la satiété, fluctuation de l’humeur, tonus psychique, qualité
du sommeil… Et aussi, pour les mêmes raisons, mémoire et concentration. Tout est lié! Une bonne hygiène alimentaire, fondée sur le contrôle du SLIM-data des aliments, permet au cerveau et au système nerveux de fonctionner dans les meilleures conditions, améliorant les processus complexes de la mémoire et de la concentration.

• Elle aide à améliorer la résistance au stress. Le stress est une énergie mobilisatricedu système nerveux dont l’excès peut perturber l’organisme et le psychisme, accentuer la prise de poids et favoriser la cellulite. Il est d’autant mieux contrôlé que le cerveau et le système nerveux fonctionnent bien; que le sommeil est de bonne qualité; que nous jouissons d’une bonne vitalité ; que mémoire et concentration ne nous font pas défaut ; que notre humeur positive
et joyeuse nous permet de relativiser les problèmes quotidiens et d’y apporter facilement des réponses satisfaisantes.
Commela rééducation métabolique induite par cette méthode agit à tous ces différents niveaux, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’elle contribue à une meilleure gestion du stress!

• Elle apporte une voie de réponse naturelle à la spasmophilie. Le terme «spasmophilie» provoque encore de nombreux débats. Si, en France, nous l’employons volontiers, les Anglo-Saxons préfèrent inclure ce phénomène dans les «dystonies neurovégétatives». Qu’importe! Dans tous les cas, les symptômes sont les mêmes: une fatigue chronique physique et psychique, que l’on peut parfois confondre avec une subdépression; une anxiété diffuse; des bouffées d’angoisse; des traits névrotiques légers (peurs existentielles, petites phobies, hypocondrie…). Il s’agit donc d’un terrain très complexe. Les traitements biologiques (supplémentation en oligoéléments) font parfois merveille, mais il arrive aussi qu’ils ne fassent aucun effet. Dans ce cas, les techniques psychocorporelles peuvent s’avérer efficaces (sophrologie, training autogène de Schultz, hypnose ericksonienne…), mais pas toujours! C’est donc un vrai casse-tête pour les médecins. Cette maladie bénigne (bien qu’elle puisse être très invalidante pour certains) étant plurifactorielle, je propose à mes patients une solution thérapeutique qui associe trois techniques:
– d’abord, un rééquilibrage métabolique alimentaire, pour fortifier l’assimilation des nutriments essentiels et renforcer la recharge nerveuse ;
– ensuite, une bonne hygiène physique, grâce à une activité ludique, pratiquée sans esprit de compétition (marche,
aquagym…), trois fois par semaine. Quand on est physiquement actif, les crises s’espacent et diminuent d’intensité. À l’inverse, le sport pratiqué de manière trop intensive aggrave la spasmophilie;
Pour vous former, prévoyez une dizaine de cours auprès d’un psychothérapeute compétent ou en milieu hospitalier.
Ensuite, vous pourrez pratiquer seul, de manière régulière. Si vous suivez ces quelques conseils pendant un mois,
vous constaterez une amélioration, c’est certain. Dans 80 % des cas. la spasmophilie disparaît naturellement au bout de trois mois. Ce trio de techniques fait merveille aussi pour soulager les migraines chroniques (une fois que toute origine pathologique a été écartée).
• Cette méthode participe aussi au ralentissement des effets du vieillissement. Le vieillissement (ou plus précisément les processus biologiques du vieillissement) est un sujet encore plus vaste et plurifactoriel que la spasmophilie, donc plus difficile à cerner. Cependant, il ressort des communications scientifiques récentes quelques points clés.
Il n’existe pas aujourd’hui de médicaments ou de compléments alimentaires capables de retarder vraiment les
processus de vieillissement. Pourtant, on peut lutter contre certains des mécanismes biologiques qui accélèrent ces processus et en aggravent l’intensité. Jusqu’à l’orée des années 2000, les antioxydants et la DHEA semblaient parés de toutes les vertus anti-âge. Des études sérieuses ont démontré leurs avantages bien réels… mais aussi leurs limites. Il ne sert à rien d’avaler des doses massives de ces substances, c’est l’équilibre et le ciblage biologiques des formules anti-oxydantes qui assurent leur efficacité.
Une nouvelle science de l’anti-âge est née de la recherche en biologie cellulaire’. Cette recherche a placé sous le feu des projecteurs un petit organite intracellulaire, la mitochondrie, qui gère notre production d’énergie (l’ATP) ainsi
que de nombreux facteurs de vie et de mort cellulaire. Si nous avions toujours l’âge « de nos artères », nous avons
aujourd’hui surtout celui «de nos mitochondries»!
L’une des meilleures manières de conserver la jeunesse et la vitalité de ces petites usines anti-âge, c’est de ne pas
les surmener inutilement. Comme leur «nourriture» est fournie par les sucres et les graisses alimentaires, leur fonctionnement est d’autant plus harmonieux que le flux d’insuline est régulier. Ainsi, le rééquilibrage métabolique, s’il n’empêche pas directement de vieillir, permet tout de même à l’organe cellulaire le plus impliqué dans le vieillissement de fonctionner dans les meilleures conditions. C’est par l’intermédiaire de ce mécanisme délicat que cette méthode participe à la protection contre les effets de l’âge.

Originally posted 2014-09-04 13:29:45.

images (10)

Comment appliquer cette méthode à l’extérieur

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

Cette méthode n’a rien d’un régime. Dès les premiers jours, vous pourrez continuer à sortir, à dîner au restaurant, à rendre visite à des amis. Car il n’est pas question de refuser les invitations ni de vous couper du monde. Certains régimes draconiens, stressants et frustrants impliquent ce type de retraite, ce qui contribue d’ailleurs à leurs faibles résultats (parfois au résultat inverse, lorsque les kilos repris dépassent ceux que l’on a perdus!). Le fait de se tenir à l’écart de la convivialité et des échanges relationnels ajoute de la frustration au déséquilibre nutritionnel et au stress des privations. La situation est rapidement intenable et on «craque»! Cette méthode, à l’inverse, vous permet de continuer à vivre normalement et surtout de ne rien changer à votre vie sociale.
Lorsque vous n’êtes pas chez vous, la tentation est plus grande de céder aux sirènes du déséquilibre métabolique.
Pourtant, dans toutes les situations, vous pouvez vous arranger pour limiter au maximum le SLIM-data global de
votre repas. Pendant la phase 1 (la plus rigoureuse), il vous suffit de toujours emporter avec vous, dans votre poche
ou votre sac, le petit tableau récapitulatif détachable pour pouvoir y jeter un coup d’œil avant de vous mettre à table
ou de passer votre commande au restaurant.
Voici néanmoins quelques conseils supplémentaires, adaptés à différentes situations.

Originally posted 2014-09-04 11:11:01.

accueil2

Au restaurant italien

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

On ne mange pas uniquement de la pizza dans les restaurants italiens! Vous pouvez organiser votre repas autour d’un plat de pâtes, d’un risotto, d’une viande… Et y ajouter, par exemple, une tomate mozzarella ou une salade verte
accompagnée d’une petite tranche de parmesan.

Zone verte
– Tomates à la mozzarellap
– Salade de roquette au parmesanp
– Escalope de veau à la tomatep

Zone orange
– Antlpasti (légumes à l’huile)
– Pâtes à la bolognaise
– Pâtes au basilic
– Risotto aux fruits de mer
– Pâtes à la sauce piquante
– Aubergine à la parmiggiana
– Escalope milanaise (panée)
– Escalope au marsala
– Escalope florentine
– Bocconcini
– Osso bucco (sauté de veau)
– Pizza jambon, champignons, fromage
– Pizza aux fruits de mer

Zone rouge
– Pizza tomate, anchois, câpres
– Pizza quatre fromages
– Charcuterie italienne
– Pâtes à la carbonara
– Tiramisu
– Pannacotta

Originally posted 2014-09-04 11:05:32.

citrus-marinated-chicken-thighs

Appétit, névrose et image de soi

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Nous l’avons souligné, les personnes en surpoids entretiennent souvent des relations conflictuelles avec leur image
corporelle. L’image de soi est affectée, perturbée, lorsqu’on ne reconnaît pas son reflet dans un miroir, parce qu’il est
trop éloigné de l’image que l’on se fait d’un corps séduisant.

Peuvent alors se produire des Interactions – perverses – entre le fonctionnement métabolique, le vécu émotionnel
et le comportement nutritionnel. Les émotions négatives se renforcent, les prises alimentaires se dérèglent, privilégiant le plus souvent les aliments sucrés, qui ont un pouvoir sécurisant (on dit alors que la digestion des sucres est anxiolytique, quelle diminue les angoisses). Mais ces aliments sont les plus déséquilibrants. Le métabolisme réagit cet apport glucidique anarchique par des «coups de barre» d’origine hypoglycémique qui mettent régulièrement hors service le centre de la satiété. On entre alors dans une ronde infernale : fausses faims, surbouffe, nouveau dérèglement du flux insulinique, surstockage massif, déstockage bloqué et… moral en berne. Un cercle vicieux s’installe, qui mine de plus en plus l’humeur et l’image de sol.
Sur cet état émotionnel instable viennent parfois se greffer les petites névroses résiduelles qui se sont tissées au fil
de notre histoire personnelle. S’éveille alors, le plus souvent, un fort sentiment de culpabilité. Une part de notre
éducation judéo-chrétienne est fondée sur la notion (certes déformée) de culpabilité. Lorsqu’on se sent mal dans sa
peau, quelle qu’en soit la raison, on a tendance à se reprocher tout et n’Importe quoi. On se sent coupable de ce que
l’on a fait puis de ce que l’on n’a pas fait, on se reproche des événements passés, on se sent à l’avance coupable de
la manière dont vont se dérouler les événements à venir…
Inévitablement aussi, on se sent coupable des écarts nutritionnels, des pulsions alimentaires et des kilos en trop.
On rejoint l’image (elle aussi déformée) véhiculée par les médias: la minceur est respectable alors que les rondeurs
sont suspectes; la personne en surpoids manque donc de volonté, elle se laisse aller.
Si vos émotions ont un effet direct sur la prise de poids, la méthode exercera, à l’inverse, un effet régulateur et apaisant sur votre équilibre émotionnel. Certes, ces bienfaits neuropsychiques ne suffiront pas à guérir les personnes
souffrant d’une névrose majeure ; elles devront retourner à la source de leur mal-être en choisissant la technique psychothérapeutique qui leur convient le mieux. Cependant, l’amélioration de leur humeur et de leur image, même si
elle n’est pas suffisante, permettra néanmoins de faciliter et d’accélérer le travail nécessaire en profondeur.

Originally posted 2014-09-04 11:35:28.

ristoranti_brasserie01

Dans une brasserie

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

C’est sans doute dans ce type de restaurant que vous aurez le plus de facilité à organiser votre repas si vous êtes dans la phase 1 de votre rééducation métabolique, car les cartes des brasseries sont variées. Misez sur les légumes
(crudités en entrée, haricots verts ou épinards en accompagnement de plat…). Dès la phase 2, vous pourrez vous offrir un dessert si vous êtes resté raisonnable durant le repas.

Zone verte
– Potage aux légumes
– Rosbif et haricots verts
– Crudités variées

Zone orange
– Soupe à l’oignon gratinée
– Céleri rémoulade
– Œuf durp mayonnaise
– Harengsp pommes à l’huile
– Petit salép aux lentilles
– Blanquette de veaup et riz blanc
– Pot-au-feup
– Omelette’ (au jambon, au fromage, aux fines herbes…)
– Navarin d’agneaup aux légumes
– Choucroute (avec peu de charcuterie^

Zone rouge
– Choucroute garnie (avec pommes de terre et charcuteriep)
– Rôti de porcp et purée
– Entrecôtep (faux-filet, filet, rumsteck…) et frites
– Œufs au platp et frites
– Cassouletp
– Tarte Tatin
– île flottante

Originally posted 2014-09-04 11:00:38.

transferir (9)

Pourquoi vouloir maigrir?

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Derrière un même désir de mincir se cachent parfois des motivations très différentes, plus ou moins secrètes, qui
viennent brouiller les efforts que l’on met en place pour perdre du poids. Lorsqu’on se srnt mal dans sa peau,
en désaccord avec son Image, on a souvent tendance à focaliser tout son mal-être et toutes ses difficultés sur ses kilos superflus. Et l’on se dit: «Quand j’aurai maigri…»,en espérant que tous les problèmes s’évanouiront comme par magie en même temps que les kilos. Hélas, il n’en est rien.
Tous vos malheurs ne venant pas de vos kilos en trop, tous ne s’envoleront pas en même temps qu’eux!
Cependant, que vous ayez entrepris de mincir pour de bonnes ou de moins bonnes raisons, si votre amincissement est réussi, il vous permettra très rapidement de vous sentir mieux dans votre peau, de vous estimer davantage et
de vous réconcilier avec vous-même. Et cela retentira sur la manière dont vous aborderez, gérerez et résoudrez les
autres problèmes de votre vie. Mais il ne faut pas trop en demander à l’amincissement. C’est une erreur hélas trop
fréquente, qui peut vous plonger dans un état de frustration et de déception allant à rencontre de votre but premier:
être mieux avec vous-même, être mieux avec les autres.
Attention donc à ne pas confondre la recherche du juste poids avec une fuite en avant pour tenter de répondre à l’Insatisfaction dans laquelle vous plonge votre existence.
Pour certaines personnes, la quête effrénée de la minceur est un voyage sans fin. Les bénéfices attendus ne viennent jamais, car, en voulant maigrir, elles cherchent à se fuir toujours davantage, à se cacher derrière le fantasme d’une silhouette idéalisée. Un fantasme si puissant que leur silhouette réelle ne peut que rester éternellement imparfaite à leurs yeux, ce qui les plonge à la longue dans l’épuisement, la subdépression, quelquefois la maladie.

Originally posted 2014-09-04 11:34:03.

transferir (7)

En pique-nique

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

C’est une situation délicate si vous êtes dans la phase 1 de votre rééducation métabolique. Mais la tâche n’est pas
impossible. Préparez-vous des légumes crus en bâtonnets (carottes, concombre, céleri…), qui vous permettront de
faire baisser le SLIM-data du repas, ainsi que des fruits frais choisis dans la zone verte du tableau. Associez-les à des en cas choisis dans la zone orange. Dans tous les cas, évitez absolument les aliments de la zone violette.

Zone verte
– Crudités en bâtonnets
– Salade niçoise
– Salade de poulet

Zone orange
– Quiche aux légumes
– Panbagnat
– Sandwich au jambon (pain complet)
– Sandwich au poulet et crudités (pain blanc ou complet)
– Sandwich au thon et crudités (pain blanc ou complet)
– Sandwich au fromage frais (pain blanc ou complet)
– Crêpes salées
– Salade de riz

Zone rouge
– Quiche lorraine
– Sandwich au jambon (pain blanc)
– Sandwich au fromage (pain blanc)
– Paninis
– Crêpes sucrées

Zone violette
– Chips

 

Originally posted 2014-09-04 11:00:02.

3

Au restaurant chinois, vietnamien ou thaï

Posted by | Appliquer à l'extérieur, Méthode SLIM-data | No Comments

Au restaurant asiatique, vous avez davantage de choix, notamment en ce qui concerne les plats appartenant à la
zone verte. Il vous est donc possible d’adapter facilement votre repas à la phase dans laquelle vous vous trouvez.

Zone verte

– Soupe chinoise claire (au poulet, aux crevettes…)
– Salade de soja au pouletp ou aux crevettes’
– Poulet ou canard à la sauge aigre-douce
– Pouletf ou canard sautés (croustillant, au citron, au basilic, au gingembre…)

– Crevettes à la sauce aigre-douce
– Shop suey (viandep ou poissonp, accompagné de légumes)
– Rouleaux de printemps

Zone orange
– Nemsp
– Soupe chinoise épaisse (potage pékinois…)
– Bœuf ou agneaup sauté (aux champignons noirs, aux oignons, au basilic, aux légumes…)
– Crevettes1, ou poissonp (sautés, flambés, au gingembre, au basilic.)
– Chow mein (plats à base de nouilles sautées)
– Bouchéesp cuites à la vapeur (au porc, aux crevettes…)
– Rizcantonais

Zone rouge
– Porcp à la sauce aigre-douce
– Porcp sauté (aux pousses de bambou, aux germes de soja, aux poivrons…)
– Canardp laqué
– Riz blanc
– Beignets de fruits (banane, pomme, ananas…)

Zone violette
– Riz gluant (dit «de montagne»)
– Bouchées vapeur sucrées

 

Originally posted 2014-09-04 11:08:07.