Les régimes hyperprotéinés

les-recettes-du-regime-fractionne-du-dr-cohen

Comme leur nom l’indique, les régimes hyperprotéinés privilégient massivement l’apport en protéines. Selon les cas, il est conseillé soit de privilégier (ou même de manger exclusivement) des aliments à forte teneur en protéines
(viande, poisson, œufs, laitages…), soit de se nourrir en partie de sachets-repas contenant des protéines pures (aromatisées) à diluer dans de l’eau ou du lait. Plusieurs types de régimes se rangent dans cette catégorie.

Si vous persistez à ne pas lui en fournir par l’alimentation, le corps se voit contraint d’appliquer son plan d’urgence: déstocker sa propre graisse afin de la transformer en sucre (la réserve en sucre du corps est tellement minime qu’elle permet de tenir au plus quelques heures). Donc, on maigrit! Cette nouvelle transformation des graisses en sucres entraîne la production de corps cétoniques. qui agissent sur le cerveau comme des tonifiants légèrement euphorisants. On maigrit en gardant son tonus et sa bonne humeur… Les résultats sont rapides. Mais le corps, plongé en état de déséquilibre, ne peut supporter longtemps cette situation d’urgence.
À l’arrêt du régime, la fatigue s’installe et des pulsions alimentaires réactionnelles. parfois violentes, poussent à
consommer en grande quantité ces glucides que l’on avait mis à l’écart. Effet yo-yo garanti!
Mon avis: ce type de régime offre quelques avantages apparents, pour de gros inconvénients cachés! Certes, l’amaigrissement est bien réel et Ton conserve tonus et moral le temps du régime. En outre, le SLIM-data des repas protéines est très bas. car protéines et graisses ont un index inférieur à 40. Mais tout ce régime repose sur un état de déséquilibre métabolique permanent, car la cétose, qui inonde rapidement le cerveau, procure un « faux » tonus moral et une – fausse – vitalité . En réalité, les organes d’élimination sont rapidement surchargés, surtout les reins.
Enfin, dernier inconvénient «de poids»: le cerveau garde en mémoire cette privation de sucre et vit la cétose comme
une période de disette. À l’arrêt du régime, le faux tonus s’effondre, et le cerveau induit alors une douce boulimie
de sucre. La reprise des kilos est donc aussi rapide que l’avait été la perte, avec la plupart du temps quelques kilos
supplémentaires.
La rapidité de la perte de poids Qusqu’à 1,5 à 2 kg par semaine) explique le pouvoir de séduction de ce type de
régime. Mais faites attention à votre santé: si vous dépasser sept jours de régime consécutifs sans suivi médical,
vous risquez de « décompenser – physiquement aussi bien que nerveusement, et de fatiguer inutilement vos reins.
Ne dépassez pas deux sessions hyperprotéinées de sept jours par an. Pensez à boire beaucoup d’eau pendant ces
sessions, de façon fractionnée. En fait, ce régime est utile seulement pour les grands obèses, qui le suivent en milieu
hospitalier en bénéficiant d’un suivi biologique, physique et psychologique constant.

Originally posted 2014-09-04 13:55:10.

Comments

comments



index insulinique des aliments tableau,tarte poire chocolat,plat italien,maigriravecmoi com,index insulinique,index insulinique tableau,citrate de betaine maigrir,tableau index insulinique des aliments,indice insulinique tableau,plats italiens.