Les plantes médicinales

70d788_a23ce1be1b71dfbfb9242a7389734f3e

Dans l’immense arsenal thérapeutique de nos grands-mères et des apothicaires d’antan, on trouvait déjà nombre de
plantes médicinales susceptibles d’aider la perte de poids.
Pendant l’amincissement, l’organisme est obligé de se débarrasser d’une quantité plus importante de déchets et
de toxines. Vous pouvez l’aider en mangeant des aliments draineurs (céleri, fenouil, poireau…); en pratiquant un
sport (la transpiration et l’accélération de la circulation sanguine et lymphatique participent à l’élimination); et
surtout en faisant une cure de plantes drainantes.
En voici quelques-unes, parmi mes préférées.

Le radis noir, pour combattre la paresse hépatique
Le foie est l’organe central de transformation et de redistribution des corps graisseux. Lorsqu’on a le foie déséquilibré ou paresseux, il est plus difficile de contrôler son poids de manière durable, car la digestion est soumise aux
«caprices» de cet organe. Pourtant, il est très facile à satisfaire. En dehors des contextes pathologiques (hépatite,
parasitose hépatique, maladies dégénérât!ves…), Il suffit de lui offrir un drainage végétal régulier, associé à une aide
enzymatique classique.
On le trouve facilement en extraits buvables (ampoules) ou en poudre de plante sèche (gélules). Je préconise plutôt les extraits liquides, même s’ils sont assez désagréables au goût; l’effort en vaut la peine.

Pendant une semaine, prenez une ampoule de radis noir matin et soir (15 minutes avant les repas); puis, pendant
la semaine suivante, une ampoule de citrate de bétaïne matin et soir. Ensuite, buvez chaque jour quelques tasses
de tisane de chicorée, d’anis étoile ou de fenouil.
Parfois, cette cure n’est pas suffisante. C’est le cas notamment lorsqu’un stress ancien et violent a laissé un impact,
une trace biologique qui perturbe plus globalement le fonctionnement digestif. Il faut alors ajouter à la cure des enzymes digestives (amylases, lipases. protéases, lactase…), que l’on trouve également en pharmacie sous forme de
comprimés (1 ou 2 comprimés au début des trois repas).

L’orthosiphon, pour aider à éliminer l’eau et les toxines
Il existe de nombreuses plantes à effet diurétique, certaines plus douces que d’autres (la reine-des-prés, la piloselle…). Les feuilles d’orthosiphon augmentent le volume des urines et la fréquence des mictions. Comme elles ont, en outre, un très léger effet relaxant, elles constituent une aide précieuse pendant les cures minceur.
Là encore, le plus simple est de consommer l’orthosiphon sous forme d’extrait liquide (ampoules) ou de poudre de
plante (gélules). Vous pouvez faire une cure de trois semaines pendant la première phase de cette méthode minceur, à raison de 1 ampoule ou de 2 gélules le matin et à midi (le soir, l’orthosiphon peut perturber le sommeil, en vous obligeant à vous lever trop souvent!). Recommencez un mois plus tard.

Le fenouil, contre les ballonnements
C’est à la fols un aliment délicieux (en salade, à l’étouffée, à la vapeur…) et une vraie plante médicinale. Les fleurs de fenouil forment des ombelles dont s’échappent de minuscules graines. Ces dernières sont très efficaces pour aider la digestion, réguler la flore intestinale et éliminer les ballonnements. Elles sont aussi légèrement diurétiques.
Le fucus, pour freiner le stockage des graisses
C’est une algue brune très riche en sels minéraux, en vitamines et en oligoéléments, un véritable cocktail minceur.
Le fucus contient notamment beaucoup d’iode, qui tonifie le fonctionnement de la glande thyroïde, laquelle gère le
métabolisme énergétique. Il favorise ainsi la combustion des graisses alimentaires et stimule aussi tous les échanges cellulaires. En outre, le fucus exerce une fonction régulatrice sur l’appétit grâce au mucilage qu’il contient.
Vous pouvez également utiliser le fucus pour vous préparer des bains minceur, car, par voie externe, il aide à désinfiltrer les tissus.
On trouve du fucus sous forme de poudre sèche (gélules et comprimés d’environ 350 mg), d’extraits liquides pour
le bain (ampoules). Attention : certaines personnes sont particulièrement sensibles à l’iode, notamment si elles sont
sujettes à l’hyperthyroïdie. Dans ce cas, il faut bien sûr en tenir compte et adapter les doses de plante ou demander conseil à son médecin traitant.

Originally posted 2014-09-04 12:03:42.

Comments

comments



index insulinique des aliments tableau,tarte poire chocolat,plat italien,maigriravecmoi com,index insulinique,index insulinique tableau,tableau index insulinique des aliments,citrate de betaine maigrir,indice insulinique tableau,slim data tableau complet.




citrate de betaine maigrir,plantes médicinales,citrate de betaine perte de poids.