//Bienfaits | Maigrir Avec Moi

Bienfaits

article_-_maigrir_progressivement_et_durablement

Maigrir, c’est aussi dans la tête

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Les humains que nous sommes sont certes constitués de matière solide : un corps fait de muscles, de sang, d’organes, d’os, de glandes endocrines, d’hormones, de peau, de cheveux, de cellules nerveuses… Mais nous oublions
trop souvent que nous sommes également faits d’émotions, de sentiments, de pensées… Ces deux versants de notre être – complet -sont indispensables et indissociables. En matière d’amincissement comme ailleurs, il est donc essen- tiel de prendre en compte la dimension psychique et émotionnelle du problème (sans pour autant nous aventurer sur le terrain de la psychologie clinique ou de la psychanalyse, qui dépasse le cadre de notre propos).
Vous désirez maigrir? C’est que vous n’êtes pas complètement satisfait de votre corps actuel, que votre silhouette ne vous convient pas. C’est légitime! Pourtant, avant de vous lancer dans l’aventure, n’oubliez pas de vous interroger en douceur, avec bonne humeur et lucidité, sur vos motivations réelles, votre état de stress, l’estime que vous vous portez, la relation que vous entretenez avec votre image et avec le regard des autres… Les réponses sereines que vous pourrez y apporter vous aideront à mincir de manière encore plus efficace et durable.

Originally posted 2014-09-04 11:33:36.

Je-veux-sortir-de-cet-etat-depressif_imagePanoramique500_220

Sortir de la déprime

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Les chercheurs en neurosciences connaissent bien les relations étroites qui existent entre l’hypoglycémie et
l’état mental (notamment les capacités intellectuelles). Des expériences menées en milieu psychiatrique ont montré
qu’une très faible injection d’insuline (qui fait donc baisser immédiatement le taux de sucre dans le sang, en créant
une crise d’hypoglycémie) suffit souvent à provoquer une aggravation importante des symptômes chez les malades
mentaux atteints de psychoses ou de névroses chroniques graves.
Chez les personnes ne souffrant d’aucun trouble sérieux, comme la plupart d’entre nous, les effets délétères des crises d’hypoglycémie sont évidemment moins spectaculaires à court terme. Cependant, sans vous en rendre compte,
à chaque sécrétion anarchique d’insuline, à chaque baisse intempestive du taux de sucre dans le sang, à chaque coup
de fatigue, à chaque situation d’urgence dans laquelle vous plongez vos neurones (faussement affamés !), vous pertur-
bez votre tonus psychique. C’est pour cette raison, entre autres, que beaucoup de personnes en surpoids sont souvent en état de surstress, de déprime (subdépression).

Les problèmes d’image de soi induits par les kilos superflus viennent renforcer encore cette déprime latente. Et lorsqu’on se met au régime, le stress des privations vient s’ajouter à tout cela. C’est beaucoup! Souvent beaucoup trop!
La méthode SLIM-data aide à briser rapidement ce cercle infernal de souffrances physiques et morales inutiles.
D’abord, la culpabilité que l’on ressent lorsqu’on «craque» s’efface rapidement, puisqu’on ne ressent plus le besoin
irrépressible de manger (grâce au rééquilibrage métabolique et au réveil du centre de la satiété). Votre volonté
n’étant plus mise en cause, c’est une seconde «valise de stress» inutile et lourde que vous déposez sur le bord du
chemin vers la minceur. Vous voilà déjà bien allégé(e)!
Du coup, chaque pas effectué sur le chemin de l’amincissement porte ses fruits et renforce un peu plus l’image
de soi, sans que la culpabilité et la volonté viennent brouiller les pistes.
Enfin, la rééducation métabolique induite par cette méthode permet de réguler la distribution du glucose au niveau du cerveau, équilibrant ainsi le flux de certains neuro-transmetteurs. En effet, les erreurs nutritionnelles répétées,
associées à la mauvaise qualité de certains aliments, peuvent perturber la production de ces neurohormones (séro-
tonine, dopamine…). Or, ces substances biochimiques sont responsables, en grande partie, de notre bonne humeur. En retrouvant une alimentation plus saine et plus équilibrée, en harmonisant le métabolisme global, vous améliorerez la sécrétion de ces précieux neurotransmetteurs qui favorisent bon moral et joie de vivre. Un atout de plus dans la lutte naturelle contre la déprime et la subdépression liées au surstress de notre monde actuel.

Originally posted 2014-09-04 11:35:58.

transferir (10)

Les bonnes raisons de maigrir

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

• Avant toute chose, en rééquilibrant votre alimentation pour retrouver votre juste poids, vous vous protégez contre le risque de prédiabète, puis de diabète. On compte en France plus de deux millions de personnes atteintes
d’un déséquilibre métabolique en ce qui concerne la sécrétion d’insuline et la gestion du sucre sanguin! Ce chiffre ne
prend pas en compte les diabétiques insulinodépendants; leurs troubles pancréatiques importants les obligent à s’in-
jecter de l’insuline plusieurs fois par jour. Pour ces derniers, une amélioration de l’hygiène de vie ne suffit pas à régler le problème. Mais pour ceux qui souffrent de ce que les scientifiques appellent un diabète de type II, la perte des kilos superflus, la surveillance du SLIM-data des repas et la pratique raisonnable d’une activité physique sont d’une aide primordiale. Ces gestes simples constituent, pour tous, une excellente prévention contre les risques de diabète liés à l’alimentation.

• Ensuite, en atteignant votre juste poids vous ferez beaucoup de bien à votre cœur et à vos artères. Toutes les
études sont d’accord sur ce point: les personnes sujettes au surpoids (et plus encore à l’obésité) courent davantage de risque, tant au niveau des troubles cardiaques que des accidents cardiovasculaires ou des accidents vasculaires cérébraux. Il s’avère même que la graisse «invisible» accumulée sur le ventre et autour des organes (foie, cœur,…) est la plus dangereuse sur ce plan, car elle interfère directement avec le métabolisme global. En rééquilibrant durablement votre alimentation dans le but de perdre vos kilos superflus, vous contribuerez à conserver un taux
de cholestérol sanguin raisonnable, protégeant ainsi vos contre les risques de surcharge et d’obstruction.

• Retrouver votre juste poids est une façon de diminuer le risque de cancer du sein pour les femmes. Les tissus graisseux contribuent en effet à la fabrication des hormones, notamment les œstrogènes ; ce que peu de gens
savent. Or, ces hormones féminines ont une incidence sur le risque de cancer du sein. Les femmes en surpoids ont
donc un risque accru de développer une tumeur au sein.

• Les problèmes de dos courants ou les douleurs des hanches et des genoux non pathologiques disparaissent souvent en même temps que les kilos superflus. Car l’excès de poids, même modéré, exerce une pression mécanique
permanente sur toutes nos articulations.

• Enfin, et ce n’est pas la moindre des raisons, en atteignant votre juste poids, vous allez retrouver un moral tout
neuf et entamer de nouvelles relations avec vous-même. Des relations plus sereines, plus joyeuses, plus intimes… Plus vraies! Un amaigrissement bien conçu et bien mené est un extraordinaire outil de réconciliation avec soi-même.
Les kilos perdus redessinent la silhouette… et le moral; ils aident à s’aimer et à s’estimer davantage. C’est aussi
une excellente manière de se réconcilier avec le regard des autres, qui pèse parfois si lourd lorsqu’on se sent trop gros.
En outre, l’amincissement obtenu par un « rééquilibrage biologique alimentaire » évite les coups de barre et les coups de blues liés à l’hypoglycémie, ménage les organes «précieux» de la digestion (foie, pancréas…) et ne met pas en souffrance le cerveau et la production des neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine…). Ce qui confère à cette méthode un effet secondaire non négligeable: les patients constatent toujours une amélioration durable de leur moral!

Originally posted 2014-09-04 11:34:39.

images (11)

Les méfaits du stress

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Il est couramment déconseillé de commencer un régime quand on traverse une crise personnelle grave (rupture
affective, perte d’emploi, deuil…) ou quand on arrête de fumer. C’est un conseil parfaitement justifié lorsqu’il s’agit
d’un régime restrictif ou déséquilibré, qui fait subir à l’organisme un stress intense. Et il n’est jamais bon d’ajouter
du stress au stress ! À l’inverse, la méthode que je vous propose vous fera rapidement «du bien au moral» même
si vous êtes en train de traverser une crise de vie particulièrement stressante. Le rééquilibrage métabolique et
biologique ainsi que ses conséquences bénéfiques sur les plans émotionnel et mental vous aideront rapidement à
mieux gérer vos angoisses et à renforcer votre motivation pour faire face aux différentes difficultés de la vie. Il vous
aidera donc dans la gestion de votre stress au quotidien. Et ce n’est pas la moindre de ses vertus!
D’ailleurs, plutôt que de stress, nous devrions parler d’excès de stress. Car le stress en lui-même n’est pas un
ennemi à abattre. Il nous est même très utile car il est indispensable, et indissociable de la vie. C’est la somme des solicitations que nous recevons en permanence et qui nous poussent à agir pour nous adapter. Nos lointains ancêtres
qui vivaient dans des cavernes n’auraient jamais appris à maîtriser le feu s’ils n’y avaient été poussés par les stress  du froid, du danger et de la faim. Aujourd’hui, c’est ce même stress qui nous pousse à prendre des risques professionnels, à protéger nos enfants ou… à faire le premier pas sur le chemin de l’amincissement !

Le stress ne conduit pas forcément au mal-être. Il peut aiguillonner la motivation, faciliter la concentration, augmenter l’efficacité… à condition de ne pas dépasser certaines limites. Or, celles-ci dépendent de chaque individu.
Nous possédons tous un niveau de stress au-delà duquel toute sollicitation sera perturbante. Nous devenons alors
nerveux, fatigués, angoissés, le sommeil nous échappe, la manière de s’alimenter se dérègle… Notre système d’adap-
tation au stress est dépassé : il provoque des sécrétions hormonales brutales et durables (un orage hormonal) qui
perturbent à la longue tout notre équilibre métabolique, facilitant au passage le stockage graisseux et bloquant son
déstockage. Cette remarque est valable pour 92 % des indi- vidus. Les 8 % restants sont les sujets de type longiligne,
très minces pour ne pas dire maigres, que le stress fera alors maigrir encore davantage!
Pour éviter tous ces effets pervers, qui ont un retentissement immédiat sur le poids, il faut donc apprendre à mieux
gérer les stress. Il existe pour cela de nombreuses techniques valables, que vous pouvez pratiquer d’abord auprès
d’un thérapeute (pour bien les maîtriser), puis chez vous lorsque vous aurez besoin de vous débarrasser d’un excès
de tension. La relaxation, le yoga, le Qi gong, le chant, la musique, l’aquagym, etc. peuvent par exemple remplir
cet office. C’est à vous de trouver la démarche qui vous convient le mieux.

Originally posted 2014-09-04 11:36:29.

citrus-marinated-chicken-thighs

Appétit, névrose et image de soi

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Nous l’avons souligné, les personnes en surpoids entretiennent souvent des relations conflictuelles avec leur image
corporelle. L’image de soi est affectée, perturbée, lorsqu’on ne reconnaît pas son reflet dans un miroir, parce qu’il est
trop éloigné de l’image que l’on se fait d’un corps séduisant.

Peuvent alors se produire des Interactions – perverses – entre le fonctionnement métabolique, le vécu émotionnel
et le comportement nutritionnel. Les émotions négatives se renforcent, les prises alimentaires se dérèglent, privilégiant le plus souvent les aliments sucrés, qui ont un pouvoir sécurisant (on dit alors que la digestion des sucres est anxiolytique, quelle diminue les angoisses). Mais ces aliments sont les plus déséquilibrants. Le métabolisme réagit cet apport glucidique anarchique par des «coups de barre» d’origine hypoglycémique qui mettent régulièrement hors service le centre de la satiété. On entre alors dans une ronde infernale : fausses faims, surbouffe, nouveau dérèglement du flux insulinique, surstockage massif, déstockage bloqué et… moral en berne. Un cercle vicieux s’installe, qui mine de plus en plus l’humeur et l’image de sol.
Sur cet état émotionnel instable viennent parfois se greffer les petites névroses résiduelles qui se sont tissées au fil
de notre histoire personnelle. S’éveille alors, le plus souvent, un fort sentiment de culpabilité. Une part de notre
éducation judéo-chrétienne est fondée sur la notion (certes déformée) de culpabilité. Lorsqu’on se sent mal dans sa
peau, quelle qu’en soit la raison, on a tendance à se reprocher tout et n’Importe quoi. On se sent coupable de ce que
l’on a fait puis de ce que l’on n’a pas fait, on se reproche des événements passés, on se sent à l’avance coupable de
la manière dont vont se dérouler les événements à venir…
Inévitablement aussi, on se sent coupable des écarts nutritionnels, des pulsions alimentaires et des kilos en trop.
On rejoint l’image (elle aussi déformée) véhiculée par les médias: la minceur est respectable alors que les rondeurs
sont suspectes; la personne en surpoids manque donc de volonté, elle se laisse aller.
Si vos émotions ont un effet direct sur la prise de poids, la méthode exercera, à l’inverse, un effet régulateur et apaisant sur votre équilibre émotionnel. Certes, ces bienfaits neuropsychiques ne suffiront pas à guérir les personnes
souffrant d’une névrose majeure ; elles devront retourner à la source de leur mal-être en choisissant la technique psychothérapeutique qui leur convient le mieux. Cependant, l’amélioration de leur humeur et de leur image, même si
elle n’est pas suffisante, permettra néanmoins de faciliter et d’accélérer le travail nécessaire en profondeur.

Originally posted 2014-09-04 11:35:28.

transferir (9)

Pourquoi vouloir maigrir?

Posted by | Bienfaits, Maigrir avec conscience | No Comments

Derrière un même désir de mincir se cachent parfois des motivations très différentes, plus ou moins secrètes, qui
viennent brouiller les efforts que l’on met en place pour perdre du poids. Lorsqu’on se srnt mal dans sa peau,
en désaccord avec son Image, on a souvent tendance à focaliser tout son mal-être et toutes ses difficultés sur ses kilos superflus. Et l’on se dit: «Quand j’aurai maigri…»,en espérant que tous les problèmes s’évanouiront comme par magie en même temps que les kilos. Hélas, il n’en est rien.
Tous vos malheurs ne venant pas de vos kilos en trop, tous ne s’envoleront pas en même temps qu’eux!
Cependant, que vous ayez entrepris de mincir pour de bonnes ou de moins bonnes raisons, si votre amincissement est réussi, il vous permettra très rapidement de vous sentir mieux dans votre peau, de vous estimer davantage et
de vous réconcilier avec vous-même. Et cela retentira sur la manière dont vous aborderez, gérerez et résoudrez les
autres problèmes de votre vie. Mais il ne faut pas trop en demander à l’amincissement. C’est une erreur hélas trop
fréquente, qui peut vous plonger dans un état de frustration et de déception allant à rencontre de votre but premier:
être mieux avec vous-même, être mieux avec les autres.
Attention donc à ne pas confondre la recherche du juste poids avec une fuite en avant pour tenter de répondre à l’Insatisfaction dans laquelle vous plonge votre existence.
Pour certaines personnes, la quête effrénée de la minceur est un voyage sans fin. Les bénéfices attendus ne viennent jamais, car, en voulant maigrir, elles cherchent à se fuir toujours davantage, à se cacher derrière le fantasme d’une silhouette idéalisée. Un fantasme si puissant que leur silhouette réelle ne peut que rester éternellement imparfaite à leurs yeux, ce qui les plonge à la longue dans l’épuisement, la subdépression, quelquefois la maladie.

Originally posted 2014-09-04 11:34:03.