//Autres bienfaits | Maigrir Avec Moi

Autres bienfaits

Apfel-Smoothie mit Messband

Les autres bienfaits de la méthode Slim-data

Posted by | Autres bienfaits, Méthode SLIM-data | No Comments

Lorsque vous prenez l’habitude de surveillez le SLIM-data global de vos repas, il se produit un rééquilibrage
métabolique qui a un retentissement positif sur tout votre organisme. Une grande partie de vos fonctions vitales pro-
fitent de cette rééducation naturelle. Ses effets secondaires vous sont donc tous bénéfiques. En voici les principaux.

Les déséquilibres nutritionnels sont à la base des crises d’hypoglycémie, dont la fatigue est l’un des premiers signes.
En rééquilibrant le fonctionnement métabolique global, cette méthode élimine progressivement ces crises. Une
nouvelle vitalité naturelle s’installe rapidement, en même temps que la perte de poids. L’équilibre métabolique est la voie la plus courte pour retrouver un vrai tonus, respectueux du corps et… durable!
• Cette méthode aide à améliorer la qualité du sommeil. La qualité du sommeil, dans toutes ses phases, est directement liée à l’état d’harmonie du cerveau (organe) et de détente du psychisme (pensées, émotions…). L’harmonie du cerveau est étroitement liée à son approvisionnement en sucre (glucose), qui doit être régulier. Les pics de sucre dans le sang et les phases d’hypoglycémie qui en résultent perturbent le flux des neuromédiateurs cérébraux. Le sommeil en est perturbé: difficultés d’endormissement, mauvaise qualité du sommeil, réveils nocturnes, agitation… Du coup, le sommeil est peu réparateur, ce qui contribue à installer un état de fatigue latent et à diminuer la résistance au stress. Or, ce sont autant de processus qui aggravent la prise de poids.
Le rééquilibrage métabolique lié à cette méthode favorise un sommeil de bonne qualité et une meilleure récupération. Cela suffit souvent pour briser ce cercle vicieux.

• Elle agit favorablement sur la concentration et la mémoire. Comme nous l’avons vu dans les deux paragraphes précédents, un déséquilibre métabolique chronique perturbe directement tous les mécanismes, performants mais fragiles, du fonctionnement cérébral: gestion de la satiété, fluctuation de l’humeur, tonus psychique, qualité
du sommeil… Et aussi, pour les mêmes raisons, mémoire et concentration. Tout est lié! Une bonne hygiène alimentaire, fondée sur le contrôle du SLIM-data des aliments, permet au cerveau et au système nerveux de fonctionner dans les meilleures conditions, améliorant les processus complexes de la mémoire et de la concentration.

• Elle aide à améliorer la résistance au stress. Le stress est une énergie mobilisatricedu système nerveux dont l’excès peut perturber l’organisme et le psychisme, accentuer la prise de poids et favoriser la cellulite. Il est d’autant mieux contrôlé que le cerveau et le système nerveux fonctionnent bien; que le sommeil est de bonne qualité; que nous jouissons d’une bonne vitalité ; que mémoire et concentration ne nous font pas défaut ; que notre humeur positive
et joyeuse nous permet de relativiser les problèmes quotidiens et d’y apporter facilement des réponses satisfaisantes.
Commela rééducation métabolique induite par cette méthode agit à tous ces différents niveaux, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’elle contribue à une meilleure gestion du stress!

• Elle apporte une voie de réponse naturelle à la spasmophilie. Le terme «spasmophilie» provoque encore de nombreux débats. Si, en France, nous l’employons volontiers, les Anglo-Saxons préfèrent inclure ce phénomène dans les «dystonies neurovégétatives». Qu’importe! Dans tous les cas, les symptômes sont les mêmes: une fatigue chronique physique et psychique, que l’on peut parfois confondre avec une subdépression; une anxiété diffuse; des bouffées d’angoisse; des traits névrotiques légers (peurs existentielles, petites phobies, hypocondrie…). Il s’agit donc d’un terrain très complexe. Les traitements biologiques (supplémentation en oligoéléments) font parfois merveille, mais il arrive aussi qu’ils ne fassent aucun effet. Dans ce cas, les techniques psychocorporelles peuvent s’avérer efficaces (sophrologie, training autogène de Schultz, hypnose ericksonienne…), mais pas toujours! C’est donc un vrai casse-tête pour les médecins. Cette maladie bénigne (bien qu’elle puisse être très invalidante pour certains) étant plurifactorielle, je propose à mes patients une solution thérapeutique qui associe trois techniques:
– d’abord, un rééquilibrage métabolique alimentaire, pour fortifier l’assimilation des nutriments essentiels et renforcer la recharge nerveuse ;
– ensuite, une bonne hygiène physique, grâce à une activité ludique, pratiquée sans esprit de compétition (marche,
aquagym…), trois fois par semaine. Quand on est physiquement actif, les crises s’espacent et diminuent d’intensité. À l’inverse, le sport pratiqué de manière trop intensive aggrave la spasmophilie;
Pour vous former, prévoyez une dizaine de cours auprès d’un psychothérapeute compétent ou en milieu hospitalier.
Ensuite, vous pourrez pratiquer seul, de manière régulière. Si vous suivez ces quelques conseils pendant un mois,
vous constaterez une amélioration, c’est certain. Dans 80 % des cas. la spasmophilie disparaît naturellement au bout de trois mois. Ce trio de techniques fait merveille aussi pour soulager les migraines chroniques (une fois que toute origine pathologique a été écartée).
• Cette méthode participe aussi au ralentissement des effets du vieillissement. Le vieillissement (ou plus précisément les processus biologiques du vieillissement) est un sujet encore plus vaste et plurifactoriel que la spasmophilie, donc plus difficile à cerner. Cependant, il ressort des communications scientifiques récentes quelques points clés.
Il n’existe pas aujourd’hui de médicaments ou de compléments alimentaires capables de retarder vraiment les
processus de vieillissement. Pourtant, on peut lutter contre certains des mécanismes biologiques qui accélèrent ces processus et en aggravent l’intensité. Jusqu’à l’orée des années 2000, les antioxydants et la DHEA semblaient parés de toutes les vertus anti-âge. Des études sérieuses ont démontré leurs avantages bien réels… mais aussi leurs limites. Il ne sert à rien d’avaler des doses massives de ces substances, c’est l’équilibre et le ciblage biologiques des formules anti-oxydantes qui assurent leur efficacité.
Une nouvelle science de l’anti-âge est née de la recherche en biologie cellulaire’. Cette recherche a placé sous le feu des projecteurs un petit organite intracellulaire, la mitochondrie, qui gère notre production d’énergie (l’ATP) ainsi
que de nombreux facteurs de vie et de mort cellulaire. Si nous avions toujours l’âge « de nos artères », nous avons
aujourd’hui surtout celui «de nos mitochondries»!
L’une des meilleures manières de conserver la jeunesse et la vitalité de ces petites usines anti-âge, c’est de ne pas
les surmener inutilement. Comme leur «nourriture» est fournie par les sucres et les graisses alimentaires, leur fonctionnement est d’autant plus harmonieux que le flux d’insuline est régulier. Ainsi, le rééquilibrage métabolique, s’il n’empêche pas directement de vieillir, permet tout de même à l’organe cellulaire le plus impliqué dans le vieillissement de fonctionner dans les meilleures conditions. C’est par l’intermédiaire de ce mécanisme délicat que cette méthode participe à la protection contre les effets de l’âge.

Originally posted 2014-09-04 13:29:45.